Preferred Fiber & Materials Market Report

niveau :

Intermédiaire

type :

Étude

topics:

No items found.
En 2021, la filière textile atteignait un nouveau record : 113 millions de tonnes de fibres produites, soit l’équivalent de 14.3kg de fibres par personne, après une légère baisse liée à la crise du COVID-19, deux ans auparavant. Un chiffre qui a presque doublé en 20 ans et dont les estimations ne laissent miroiter aucune diminution dans les prochaines années. Selon ce dernier rapport de Textile Exchange, la production de fibres textiles pourrait en effet atteindre les 149millions de tonnes d’ici à 2030. Sur ce marché, les fibres synthétiques dominent et ce depuis le milieu des années 1990. En 2021, elles représentaient 64% des fibres produites, 54% pour le polyester seul soit l’équivalent de 60.5 millions de tonnes. Les fibres naturelles arrivaient au second plan avec 28% de la production mondiale en 2021, 22% pour le coton à lui seul avec un total de 24.7 millions de tonnes produites. Une production en hausse malgré des aléas climatiques, économiques et politiques. Les fibres libériennes, quant à elles, représentaient en 2021 6% de la production mondiale. Seule la fibre laine a connu une baisse de la production. Malgré l’augmentation des fibres recyclées, la production de fibres vierges a continué d’augmenter, si bien qu’aujourd’hui, un pays comme le Bangladesh produit 250 000 tonnes de déchets coton pre-consumer soit l’équivalent de 100millions de dollars chaque année. Un impact économique donc mais également environnemental et social car des centaines de milliers de foyers dépendent de la production de ces fibres. Une transition vers plus de recyclabilité et des pratiques régénératives nécessitera une collaboration de l’ensemble des acteurs et des gouvernement afin de permettre à l’industrie du textile de réduire son impact social, environnemental ainsi que sur la biodiversité.