Dressed to Kill Fashion brands' hidden links to Russian oil in a time of war

niveau :

Intermédiaire

type :

Étude

topics:

No items found.
Ce rapport percutant de Changing Markets fait un exposé documenté du lien caché entre des marques de mode mondialement connues et le pétrole russe. 💰Au coeur de ce rapport, deux des plus grands acteurs de la production mondiale de fibres synthétiques dont le polyester : Reliance Industries, en Inde et Hengli Group, en Chine pour qui la Russie est devenue au cours de ces derniers mois le fournisseur principal. Des quantités de pétrole importé qui ont été multipliées par dix au cours des derniers mois, en raison de la baisse des prix du pétrole russe face à l'embargo des pays européens. Au-delà de leur impact environnemental et social établi dans leur pays d'origine, c'est ce pétrole russe qui sert aujourd'hui à fabriquer les fibres polyester que l'on retrouve dans nos vêtements. Des vêtements vendus par ces mêmes marques qui ont suspendu leurs activités en Russie suite à l'invasion de l'Ukraine en février 2022. 💎Comme pour le scandale des diamants russes, la traçabilité et la transparence de leurs chaînes d'approvisionnement restent l'enjeu majeur pour ces marques qui n'ont pour la grande majorité aucune idée d'où provient le polyester de leurs vêtements. À cela s'ajoute leur forte dépendance aux fibres synthétiques et notamment au polyester qui, pour rappel, est aujourd'hui la fibre textile la plus produite au monde. C'est ainsi que de nombreuses marques, qui boycottent et condamnent publiquement les agissements du Kremlin, se retrouvent à financer l'effort de guerre russe et le conflit en Ukraine. À retrouver et à lire de toute urgence dans notre librairie 👇